Actualites

Sur les réseaux

Recherche

 Résumé

On compte aujourd'hui les villes en millions d'habitants, mais la ville de demain se comptera en milliards de déplacements. Le citadin est d'abord un voyageur en mouvement perpétuel. Pour le transporter, on lui propose la voiture électrique autonome, les mobilités douces, la trotinette ou la marche à pied...Si ces solutions sont bienvenues, aucune ne relève le défi du mass transit aux heures de pointe dans les mégalopoles. 

Aucune n'arrive à égaler le train en termes de capacité, de vitesse, de régularité, de bilan carbon. Dans de nombreuses métropoles mondiales pourtant, le réseau ferré a mauvaise presse: engorgé, vétuste, coûteux. Pour se préparer à la croissance continue des déplacements, Alain Krakovitch prône un changement de paradigme : par un management plus agile, par un redécoupage des lignes, par la généralisation de l'automatisation, par une intégration encore plus forte des gestionnaires et du rail. 

C'est par cette simplification radicale du sysyème que nous pouvons atteindre la robustesse, le confort et la fiabilité du métropolitrain de demain. Au service de voyageurs toujours plus exigeants, informés et désireux d'une offre globale de mobilité au coeur des villes.