Actualités de l'ouvrage

 Vidéo

 Vidéo

Recherche

 Résumé

Persuadée de posséder le meilleur système de santé, la France vit dans l’illusion de satisfaire toutes les attentes des patients. Or la réalité dément cette croyance ancrée dans les esprits. En dépit de la compétence des médecins, du personnel et de la qualité des soins fournis, la culture du service et du résultat est trop souvent absente des établissements de santé.

La digitalisation des relations, les objets connectés et la médecine personnalisée offrent aux patients l’opportunité de faire entendre leur voix et de bouleverser les pratiques de l’hôpital. Mais la révolution technologique en cours n’est pas un remède miracle. Construire un système de santé plus moderne, plus efficient et tourné vers l’avenir suppose de miser sur l’excellence humaine et l’innovation managériale.

Convaincu que la transformation du système viendra d’abord des patients, et non d’une énième réforme technocratique, Filippo Monteleone apporte un regard original et sans œillères idéologiques sur les enjeux de la santé en France. Son parti pris repose sur deux certitudes : changement des mentalités et réveil des consciences sont les clefs pour réinventer un modèle au service des patients. 

 Argumentaire

« L’attente était très longue, le personnel semblait débordé et ne pas connaître du tout mon dossier. Cela ne favorise pas la sérénité. » « Personne ne prend le temps de donner des informations : la communication à l’entourage est vraiment inadaptée. » Ces paroles de patients d’hôpitaux franciliens, nous les occultons trop souvent au profit d’une satisfaction superficielle de nos services. A entendre nombre de responsables de structures de soins, il semblerait que la prise en charge des patients en France soit optimale ; ceux qui s’en plaignent ? Des jamais-contents !

 

Or, les patients sont les premières victimes de cette croyance fortement ancrée dans les esprits. La réalité à laquelle ils sont confrontés chaque jour dans les établissements de santé contredit cette vision enchantée. L’organisation du système français est à bout de souffle et monolithique, en décalage complet avec leurs attentes et besoins. En somme, la qualité ressentie par le patient n’est pas du tout prise en compte.

 

Cette situation n’est pas irréversible. Le patient et la société ont évolué : à l’hôpital de les rattraper ! Pour Filippo Monteleone, cette remise à niveau des métiers et des structures hospitaliers passe par une reconsidération du patient. Non seulement le patient est devenu un client comme les autres, mais la santé elle-même est devenue une industrie de service.