Actualités de l'ouvrage

 Vidéo

Recherche

 Résumé

Les banques seraient-elles ces géants froids, dirigés par des banquiers déconnectés de la réalité, des besoins de leurs clients et de l’économie ? A en juger par les critiques à leur égard, on serait parfois tenté de le croire ! La réalité est bien plus complexe. Sortons des préjugés ! 

Le monde change. Les frontières s’effacent, et les banques françaises se doivent de rester dans la course mondiale. Elles le font et continueront à le faire.

Le client change. Toujours plus informé, plus exigeant, plus connecté. C’est à la banque de s’adapter à lui, pas le contraire. Entre lui et sa banque, les attentes et les relations seront différentes.

La banque change. Les excès des années 2000, les subprimes, appartiennent au passé. La banque poursuit sa profonde mutation, et se recentre sur les valeurs qui ont tissé ce lien de confiance avec ses clients.

Engagées dans et pour l’économie réelle, attachées à la réalisation des projets de leurs clients, les banques françaises assurent, plus que jamais, un rôle essentiel dans le dynamisme de notre pays.

Observateur attentif des évolutions de notre pays, acteur passionné des transformations internes au secteur bancaire, Michel Mathieu livre dans cet ouvrage, au ton résolument direct et pédagogique, une vision personnelle et optimiste de ces « nouvelles banques ».

 Argumentaire

La crise de 2008 a révélé au secteur bancaire qu’il souffrait du désamour rampant de l'opinion. Les banquiers se sont enfermés dans un mur de silence qui n'a fait que renforcer la défiance et l'incompréhension. Il est temps de rétablir certaines vérités. Bien sûr, les banques ont fait des erreurs. Nombre d’entre elles ont été flouées par le mirage des subprimes.

Pourtant, la banque de détail a continué, au plus fort de la tempête, à financer l'économie et les ménages français. Soumises à de nouvelles contraintes réglementaires, nos banques s'adaptent et se réinventent.

Plus rien ne sera jamais comme avant. Le client sera toujours plus exigeant, plus disposé à changer d'établissement au gré de ses besoins. Le pouvoir a changé de main ! L’agence bancaire de demain doit redevenir un véritable tiers de confiance, être en mesure de fidéliser et de personnaliser toujours plus l'offre proposée. Et mettre un terme à la dictature des produits bancaires auquel le plus grand monde ne comprend rien !

Les banques françaises doivent profondément repenser leurs modèles, afin de retrouver un nouvel équilibre pour offrir le meilleur service pour le meilleur coût. Elles doivent anticiper d'urgence le virage de la révolution digitale, avec des agences repensées et des moyens de paiements sécurisés, en phase avec les nouveaux modes de consommation. Enfin, elles doivent retrouver les valeurs qui ont construit ce socle de confiance avec les clients : la proximité, l'écoute, le respect, le renouveau du mutualisme.

Imaginons ensemble le new deal du XXIème siècle, pour construire, hors d'un carcan réglementaire et idéologique, la banque éthique de demain.